A l’ère de la transparence entre l’entreprise et ses clients, le film corporate est en train de changer de visage d’après de nombreux experts réunis du 27 au 30 mai 2015 à la Baule, à l’occasion de la 1ère édition du Festival International du Film Corporate.

Le film corporate ou institutionnel est en bonne santé puisque le XIXème siècle est sans aucun doute le siècle de la communication par l’image. Pour une entreprise, mettre en avant son savoir-faire et ses valeurs en vidéo est un atout essentiel pour innover, se faire connaître et se démarquer de manière dynamique.

Les nouvelles tendances du film corporate 2015 vont vers une réduction de la durée finale du projet entre 2 et 3 minutes contre 10 minutes minimum dans le passé. La vidéo doit être multi-supports, attractive et capable de faire le « buzz ».

Aujourd’hui la traditionnelle voix-off est de plus en plus abandonnée et tous les formats sont envisageables : film publicitaire, reportage, animation…

Une autre tendance majeure toujours dans une quête d’authenticité est la mise en scène des salariés de l’entreprise qui véhiculent une image plus libre et naturelle que celle de « l’autorité supérieure ».

La vidéo est de plus en plus consommée sur Internet : sur le site de l’entreprise, sur les réseaux sociaux… Le numérique a profondément transformé la vidéo corporate pour lui donner un coup de jeune.

SOCIAL VIDEO – La bataille des réseaux sociaux

Tout le monde pense à Youtube quand on parle de plateforme de vidéos sur Internet, pourtant l’offensive de Facebook commence sérieusement à lui faire de l’ombre.
En un an le nombre de vidéos postées par les utilisateurs sur le réseau social de Mark Zuckerberg a augmenté de 75% dans le monde.

Depuis mai 2014, les vidéos hébergées sur Facebook se lancent automatiquement dans le fil d’actualité des internautes lorsqu’elles apparaissent sur l’écran. Une nouvelle fonctionnalité qui dope les visionnages et séduit de plus en plus les entreprises.

De son côté, Twitter commence également à s’intéresser de prêt au marché de la vidéo. Depuis Août 2014, les annonceurs ont la possibilité d’intégrer une vidéo à un tweet sponsorisé (payant) et les mobinautes peuvent déjà télécharger des vidéos en format court de maximum 30 secondes.

En conclusion, le segment de la vidéo a de beaux jours devant lui et l’intérêt des réseaux sociaux pour la vidéo est une vraie force pour les marques qui pourront déployer leurs vidéos sur plusieurs canaux et donc accroître leur visibilité et notoriété.